Le Blog

Restez inspiré·e·s...

Rencontre avec la dernière brodeuse au fil d’or de France - Le Journal du week-end | TF1Un travail de minutie, un savoir-faire d'exception. Sylvie Deschamps est la seule maître d'art brodeuse au fil d'or en France. Depuis 32 ans, elle restaure et crée des pièces pour de grands noms. La matière première, le fil d'or, noble et rare, et manipulée toute en délicatesse. Dans l'atelier, des créations contemporaines pour la haute couture ou la joaillerie et d'autres chargées d'histoire comme ce modèle de drapeau premier empire brodé il y a plus de 200 ans. Sylvie s'est installé à Rochefort, la ville de la broderie d'or. La pratique s'est développée dès le XVIIe siècle pour confectionner les grades des militaires de l'arsenal. La mairie a d'ailleurs passé commande, et c'est Marlène, son élève depuis plus de quinze ans qui s'y attèle. Ces bobines brillantes proviennent de la dernière fabrique de fil d'or française, une entreprise dirigée par un maître d'art, là encore, et son fils. À l'origine, le fil d'or est en réalité un fil d'argent sur lequel est appliqué une couche d'or de 24 carats. Des métiers électroniques et une majorité de métiers mécaniques, car c'est sur ces machines de bois du XIXe siècle que les plus beaux motifs sont encore réalisés, défiant la concurrence indienne ou pakistanaise. Ainsi, le fil d'or lyonnais rayonne dans des lieux d'exception : château de Versailles, Opéra de Paris, Bolchoï à Moscou, et sur des tenues de cérémonie ou des uniformes de pilotes de ligne. Ces fils d'or se vendent entre 8 centimes et 1,50 € le gramme, et sont expédiés sur les cinq continents. 85% de la production sont destinés à l'étranger. TF1 | Reportage A.L. Cros - C. Moutot.